À l'heure où les touristes préparent leur voyage sur l'nternet, Eu souffre d'un référencement catastrophique. Pour la maire d'Eu, une solution consisterait à changer de nom.

Mis à jour le 24 févr. 2009
CYBERPRESSE

En 2008, la ville espérait encaisser 24000 euros de taxe de séjour et a dû se contenter de 7700 euros. C'est la faute au mauvais référencement de la ville sur les sites touristiques de l'internet, analyse Jacques Richard, à la tête de l'office du tourisme. «Certains sites demandent de vérifier l'orthographe, d'autres listent toutes les pages avec «j'ai eu»... « Seule exception, Google. Ouf.

 

La maire voit deux pistes possibles: «aller payer les moteurs de recherche» ou changer de nom. La première piste est une impasse, estime l'office du tourisme.

 

>>À lire sur Eco89.