(Nations unies) Une conférence de donateurs organisée à Genève a permis d’obtenir mardi 1,39 milliard de dollars pour aider la Corne de l’Afrique à lutter contre la famine qui menace cette année au moins 20 millions de personnes, selon l’ONU.

Publié le 26 avril
Agence France-Presse

Cet argent ira à des projets humanitaires et de développement en Éthiopie, au Kenya et en Somalie, ont précisé les Nations unies dans un communiqué diffusé à New York. La sécheresse actuelle dans la Corne de l’Afrique « est la pire en 40 ans », est-il précisé.

« La situation est particulièrement dramatique dans six régions de la Somalie, où la famine est probable si les pluies manquent cette saison, si les prix des denrées alimentaires continuent d’augmenter et si l’aide humanitaire n’est pas renforcée pour atteindre les populations les plus vulnérables », ajoute le communiqué.  

Les organisations humanitaires avaient réclamé 1,4 milliard de dollars pour cette conférence de donateurs.

« Avec les fonds promis aujourd’hui (mardi), les agences humanitaires fourniront une aide alimentaire, nutritionnelle, monétaire et sanitaire d’urgence, ainsi que du fourrage et des médicaments pour maintenir le bétail en vie », s’est félicitée l’ONU dans son communiqué.

À cause de la sécheresse, « 1 million de personnes ont déjà quitté leur foyer par manque d’eau ou de pâturages, et au moins 3 millions de têtes de bétail sont mortes », a-t-elle ajouté.  

L’ONU considère que plus de 6 millions de personnes en Somalie sont en insécurité alimentaire, 3,5 millions au Kenya et 6,5 millions en Éthiopie.

Au moins 20 millions de personnes font face à un risque de famine cette année en raison de la sécheresse qui s’aggrave au Kenya, en Somalie et en Éthiopie, s’était alarmé la semaine dernière le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations unies.