(Tripoli) Cinq migrants, dont une femme et un enfant marocains, ont péri et jusqu’à 20 autres sont portés disparus après le naufrage de leur embarcation au large de la Libye mardi, dernier drame en date en mer Méditerranée, selon la marine libyenne.

Agence France-Presse

Le porte-parole de la marine, Ayoub Kacem, a indiqué que 65 autres migrants, des Soudanais pour la plupart, avaient été secourus au large de la ville de Khoms, à 120 km à l’est de la capitale libyenne Tripoli.  

Se basant sur les témoignages des rescapés, le général Kacem a précisé que l’embarcation transportait « moins de 90 personnes ».

Les corps de cinq migrants, ceux d’une femme et d’un enfant marocains ainsi que ceux de trois hommes-un Marocain, un Somalien et un Soudanais-, ont été repêchés, a-t-il ajouté.

Les opérations de recherche en mer se poursuivent selon lui.  

Malgré des violences persistantes depuis la chute en 2011 du régime de Mouammar Kadhafi, la Libye reste un important point de transit pour les migrants fuyant l’instabilité dans d’autres régions d’Afrique et du Moyen-Orient et qui cherchent à rejoindre l’Europe.

De nombreux naufrages ont eu lieu au large de la Libye ces dernières années.