(ahumbe) Au moins 45 personnes sont mortes et plus de 100 ont été blessées dans le centre du Nigeria lors du pillage par la population d’un camion-citerne accidenté qui a explosé.

Agence France-Presse

«Nous avons retrouvé 45 corps de personnes décédées tandis que 101 autres ont subi de graves brûlures», a déclaré Aliyu Baba, commandant de secteur de la Commission fédérale de sécurité routière de l’État de Benue.  

Le camion s’est renversé lundi après-midi près de boutiques alors qu’il traversait le village d’Ahumbe, dans l’État central de Benue. Les habitants se sont alors précipités pour récupérer le carburant qui fuyait de la citerne, lorsque celle-ci a pris feu avant d’exploser.

Selon M. Baba, «beaucoup» de blessés «pourraient ne pas survivre» étant donné leur état.

Une femme enceinte et au moins deux enfants figurent parmi les morts, et deux pompiers ont été grièvement blessés, a-t-il ajouté.

La citerne a pris feu lorsqu’un autocar chargé de passagers a tenté de passer, son pot d’échappement a raclé le sol, provoquant des étincelles qui ont enflammé le carburant.

«Seize personnes à bord du véhicule, dont les deux enfants et la femme enceinte, ont été instantanément brûlées vives», a précisé M. Baba.

Au moins un immeuble a été soufflé par l’explosion.

Des équipes de la police et des services de sécurité s’efforçaient mardi après-midi de retirer la carcasse calcinée du camion-citerne de la route.

«J’ai perdu un frère et deux autres, gravement blessés, sont à l’hôpital. Ils ont été piégés par le feu quand le camion a explosé une deuxième fois, raconte un habitant, Ade Derfer.

Auparavant, un porte-parole des autorités locales avait déclaré que plus de 64 personnes avaient été tuées dans l’accident. La police n’a pas donné de bilan.

Les explosions de camions-citernes et d’oléoducs sont fréquentes au Nigeria où la plupart des habitants vivent dans la pauvreté, bien que le pays soit le premier producteur de brut du continent.

Les incendies et les explosions surviennent souvent lorsque les habitants tentent de siphonner du carburant de pipelines ou à la suite d’accidents de camions-citernes sur les routes mal entretenues.

En janvier, au moins huit personnes sont mortes dans des circonstances similaires à Odukpani, dans l’État de Cross River.

En juillet 2012, au moins 104 personnes ont été tuées et une cinquantaine blessées alors qu’elles tentaient de récupérer du carburant d’un camion-citerne après un accident dans l’État de Rivers, dans le sud du Nigeria.