Source ID:; App Source:

Plusieurs pays européens appellent leurs ressortissants à quitter la Libye

À Tripoli, les combats font rage entre milices... (IMAGE TIRÉE D'UNE VIDÉO)

Agrandir

À Tripoli, les combats font rage entre milices rivales autour de l'aéroport et dans plusieurs autres quartiers dans le sud de la capitale où se concentrent les affrontements depuis le 13 juillet.

IMAGE TIRÉE D'UNE VIDÉO

Agence France-Presse
Londres

Plusieurs pays européens dont le Royaume-Uni, l'Allemagne, les Pays-Bas, la France et l'Italie, ont enjoint leurs ressortissants de quitter la Libye, où un convoi de l'ambassade britannique a été attaqué dimanche, dans un contexte de recrudescence des violences.

«La situation est extrêmement imprévisible et incertaine», a souligné dimanche le ministère allemand des Affaires étrangères. «Les ressortissants allemands encourent un danger accru d'enlèvements et d'attentats».

La France a demandé à ses ressortissants - moins d'une centaine - de quitter la Libye en raison de la dégradation de la situation dans ce pays, a annoncé dimanche soir le ministère des Affaires étrangères.

«Tous nos ressortissants sont invités à entrer au plus vite en contact avec notre ambassade à Tripoli», précise le ministère dans un communiqué.

Le ministère des Affaires étrangères italien a annoncé, dans un communiqué, que l'Italie avait facilité la sortie de Libye d'une centaine de ses ressortissants ainsi que de ressortissants d'autres pays qui n'ont pas été précisés. Les personnes évacuées l'ont été par un avion militaire italien et par la route via la Tunisie.

Londres a aussi appelé les ressortissants britanniques en Libye à «partir immédiatement» par leurs propres moyens, déconseillant tout voyage dans ce pays, dans de nouvelles recommandations publiées samedi soir sur le site du Foreign Office.

Entre 100 et 300 Britanniques résident actuellement en Libye.

Le ministère des Affaires étrangères a précisé que l'ambassade de Grande-Bretagne à Tripoli restait ouverte, «mais avec un personnel réduit» et que sa «capacité à fournir une assistance consulaire (était) très limitée».

Un convoi de cette ambassade a été attaqué dimanche matin près de Tripoli dans une tentative de vol de voiture qui n'a pas fait de blessé, selon un porte-parole de la mission diplomatique.

Les Pays-Bas ont aussi appelé dimanche les quelque 70 Néerlandais vivant en Libye à «partir de façon urgente du pays par leurs propres moyens».

La Belgique avait recommandé dès le 16 juillet à ses ressortissants de quitter la Libye. La Turquie, l'Espagne et Malte émettent la même consigne.

Les États-Unis ont quant à eux évacué samedi sous escorte aérienne tout le personnel diplomatique de leur ambassade en Libye, qui s'était retrouvé pris au milieu de violents combats opposant depuis le 13 juillet des milices rivales sur la route de l'aéroport de Tripoli.

Dimanche, des combats faisaient toujours rage autour de l'aéroport de la capitale, fermé depuis le début de ces combats qui ont fait plus de 97 morts et 400 blessés.

De nombreux pays européens déconseillent de se rendre en Libye, comme le Portugal, l'Autriche, la Roumanie, la Suisse, la Suède, la Norvège, le Danemark et la Finlande.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer