Des responsables nigérians ont annoncé, samedi, qu'ils examinaient attentivement les passagers arrivant de l'étranger pour détecter d'éventuels symptômes de la fièvre hémorragique Ebola, après qu'un voyageur originaire du Liberia eut succombé au virus à Lagos.

ASSOCIATED PRESS

Les responsables de l'aviation civile au Nigeria ont indiqué que l'état de santé des passagers arrivant au pays était vérifié et que les services de santé distribuaient de l'information sur les façons d'identifier les symptômes de la fièvre hémorragique.

Un porte-parole des autorités aéroportuaires a précisé que les aéroports aménageront des salles d'isolement au cas où une autre personne porteuse du virus arriverait au Nigeria.

Des médecins soulignent que ces contrôles pourraient être efficaces, mais que le virus Ebola ne peut être détecté immédiatement et que plusieurs de ses symptômes sont similaires à ceux de maladies plus fréquentes, comme le paludisme.

Aux yeux d'Unni Krishnan, responsable des interventions d'urgence de l'organisation Plan International, une éclosion d'Ebola à Lagos, la plus grande ville d'Afrique avec 21 millions d'habitants, pourrait être désastreuse.