Source ID:519304; App Source:cedromItem

Cinq mots pour comprendre: Nigeria 101

Des réfugiés fuient les combats entre les forces... (Photo d'archives, AFP)

Agrandir

Des réfugiés fuient les combats entre les forces armées et les rebelles islamistes.

Photo d'archives, AFP

Le Nigeria a fait cette semaine une annonce peu banale : il a devancé l'Afrique du Sud pour devenir la plus importante économie de toute l'Afrique. Une occasion de braquer les projecteurs sur un géant méconnu qui connaît sa part de problèmes... mais recèle aussi des réalités étonnantes. Survol du pays en cinq mots.

Démographie

C'est la puissance démographique de l'Afrique. Avec ses 175 millions d'habitants, le Nigeria est le pays le plus peuplé du continent et le septième du globe. Un Africain sur six y habite. Et on n'a encore rien vu. Avec une moyenne de 5,25 enfants, la femme nigériane est l'une des plus fertiles de toute la planète. Résultat: les Nigérians seront 300 millions en 2035, selon le US Census Bureau. Lagos, une mégapole chaotique, a probablement déjà surpassé Le Caire au titre de ville la plus populeuse d'Afrique. Le dernier recensement de 2006 fait état de 9,1 millions d'habitants, mais certaines estimations récentes vont jusqu'à 21 millions.

Jumeaux

Les Nigérians considèrent les jumeaux comme un cadeau de Dieu, et ils sont servis: il en naît plus là-bas que partout ailleurs. Rien, évidemment, pour ralentir la pression démographique. Le record absolu revient au groupe ethnique des Yoruba, où il naît une centaine de jumeaux pour 1000 accouchements - environ quatre fois le taux naturel des femmes caucasiennes. Les scientifiques invoquent à la fois la génétique et l'alimentation. Les Yoruba consomment beaucoup d'igname, sorte de tubercule, et en mangent la pelure. Or, le légume contient des phytoestrogènes, qu'on soupçonne de favoriser les ovulations multiples.

Malédiction

Le Nigeria est le plus gros producteur de pétrole d'Afrique. Mais le pays est cité par les économistes comme l'exemple parfait de la «malédiction des ressources naturelles». En clair: l'exportation du pétrole fait grimper le taux de change... ce qui plombe la compétitivité des autres secteurs, notamment l'agriculture. «Victimes de la malédiction des ressources naturelles et de la corruption rampante, la plupart des Nigérians sont plus pauvres aujourd'hui que lors de l'indépendance du pays en 1960», écrit l'International Crisis Group ce mois-ci dans un rapport qui souligne à grands traits l'incapacité du gouvernement àfournir eau potable, routes, électricité et infrastructures de santé et d'éducation à sa population.

Boko Haram

Ce groupe islamiste radical qui sème la terreur dans le nord du pays a fait plus de 4000 morts et un demi-million de déplacés depuis quatre ans, selon l'International Crisis Group. Lié à Al-Qaïda, Boko Haram multiplie les attentats afin de déstabiliser le pays et instaurer un État basé sur la charia dans le nord musulman. Pour l'instant, la réponse militaire du gouvernement de Jonathan Goodluck ne produit guère de résultats. Les experts avertissent que les organisations terroristes seront en terreau fertile tant que les injustices et la pauvreté extrême prévaudront au Nigeria.

Nollywood

Après Hollywood et Bollywood, voici Nollywood - la florissante industrie cinématographique du Nigeria. Avec 872 productions majeures en 2006, Nollywood produirait davantage de films qu'Hollywood, selon un rapport de l'UNESCO dont les chiffres ont été contestés. Au-delà des statistiques, un fait demeure: le cinéma, au Nigeria, c'est du sérieux. Oubliez les grandes salles: les productions, souvent à petit budget, sont gravées sur des CD et vendues pour l'équivalent de 1$. Selon les autorités nigérianes, l'industrie cinématographie génère aujourd'hui 1,4% du PIB.

Quand le PIB bondit de 90%

Sur papier, c'est sans doute la croissance économique la plus spectaculaire de l'histoire. Le Nigeria a annoncé cette semaine que son PIB a bondi de 90% entre 2012 et 2013 pour atteindre 510 milliards US. Miracle économique? Non. Le bond s'explique par le fait que le Nigeria a changé sa façon de mesurer son économie pour y inclure plusieurs secteurs - télécommunications, industrie aérienne, musique, cinéma - qu'il omettait auparavant de comptabiliser. On sait donc maintenant ce qu'on aurait dû savoir il y a probablement plusieurs années: le Nigeria a devancé l'Afrique du Sud pour s'imposer comme la plus importante économie d'Afrique.




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer