Trois attaques à la grenade ont eu lieu dimanche soir à Nairobi, dans le quartier d'Eastleigh à la population majoritairement d'origine somalie, a annoncé la Croix Rouge kenyane dans un communiqué.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Il s'agit «d'au moins trois attaques à la grenade distinctes», lancées depuis un véhicule roulant à vive allure, précise la Croix Rouge. Dex témoins ont confirmé avoir entendu trois explosions distinctes à proximité d'un bar.

Auparavant, la police avait fait état d'une forte explosion dans la zone . «Nous n'avons actuellement pas d'autres détails sur la nature de l'explosion ou sur les éventuelles victimes», a déclaré à l'AFP le chef de la police locale Moses Nyakwama.

Dans ce même quartier, habité majoritairement par des Kenyans d'ethnie somalie et des Somaliens, cinq personnes avaient été tuées le vendredi 7 décembre dans un attentat à la grenade près d'une mosquée.

Un attentat à la bombe, cachée au bord d'une route très fréquentée, près d'un supermarché, avait provoqué le 5 décembre la mort d'une personne, en blessant grièvement une autre.