Un premier vol d'aide humanitaire, apportée par l'Irlande, est arrivé dimanche au Niger pour secourir les personnes sinistrées par les graves inondations qui ont fait au moins 44 morts depuis juillet.

Mis à jour le 26 août 2012
AGENCE FRANCE-PRESSE

Arrivé à Niamey, «l'avion transporte plus de 35 tonnes de tentes, de moustiquaires, de jerricanes et de couvertures», a indiqué à la presse Abdou Labo, le ministre nigérien de l'Intérieur, qui a remercié l'Irlande pour son aide.

«Il s'agit du premier vol d'aide humanitaire, d'autres vont suivre», a affirmé la représentante du Programme alimentaire mondial (PAM) au Niger, Denise Brown.

L'aide a été acheminée à bord d'un cargo affrété par le PAM, elle est destinée en priorité aux sinistrés de la région de Dosso (sud), la plus touchée par les inondations, selon l'agence onusienne.

Les inondations ont tué au moins 44 personnes selon l'ONU, et fait plus de 340 000 sinistrés selon Niamey. «Il semble que le bilan se soit alourdi, nous devons être à 56 ou 58 morts, mais cela reste à confirmer», a déclaré à l'AFP un officiel nigérien.

Le Niger a lancé cette semaine un appel à l'aide internationale en faveur des sinistrés des inondations, causées par de fortes pluies depuis juillet dans le pays et une récente crue exceptionnelle du fleuve Niger à Niamey.

Le gouvernement, qui a aussi appelé les Nigériens à la solidarité, a organisé samedi soir un téléthon à Niamey, mais le montant de la somme amassée n'a pas encore été communiqué.

Commémoration un an après l'attentat contre le siège de l'ONU à Abuja

Une commémoration a été organisée dimanche à Abuja, la capitale du Nigeria, en mémoire des 25 victimes de l'attentat suicide qui avait frappé, il y a un an jour pour jour, le siège des Nations unies, a indiqué l'ONU.

Des responsables nigérians, de l'ONU, des diplomates et les familles des victimes se sont rassemblés «pour déposer des gerbes en mémoire de ceux qui ont perdu la vie l'année dernière», a indiqué l'ONU dans un communiqué.

«Leur mort nous mobilise plus que jamais. Leur sacrifice ne sera pas vain. Nous allons nous efforcer de poursuivre notre travail auprès des Nigérians pour maintenir la paix et la stabilité dans cette grande nation et le développement socio-économique pour tous», a déclaré pendant la cérémonie le coordonnateur de l'ONU au Nigeria, Daouda Toure.

Le 26 août 2011, un kamikaze en voiture s'était fait exploser au pied de l'immeuble où travaillaient environ 400 personnes pour différentes agences onusiennes, après avoir franchi deux barrières gardées.

L'attentat suicide avait tué 25 personnes, dont 13 employés de l'ONU, et fait des dizaines de blessés. La secte islamiste nigériane Boko Haram avait revendiqué l'attaque.

Les attentats de Boko Haram ont fait plus de 1 400 morts depuis 2010 dans le nord et le centre du Nigeria, selon l'organisation Human Rights Watch.

Pays le plus peuplé et premier producteur de pétrole d'Afrique, le Nigeria est divisé entre un Nord majoritairement musulman et un Sud à dominante chrétienne.