Le Sénat du Nigeria a demandé mercredi au président Umaru Yar'Adua, absent du pays depuis plus de deux mois pour raisons médicales, de transférer formellement son pouvoir au vice-président Goodluck Jonathan conformément à la Constitution.

AGENCE FRANCE-PRESSE

La décision, annoncée par le président de la chambre haute David Mark, a été prise à l'unanimité.

«À l'issue d'une réunion à huis clos pendant deux jours, le Sénat presse le président Umaru Yar'Adua de notifier formellement l'Assemblée nationale (Sénat et Chambre des représentants) de son absence médicale en application de l'article 145 de la constitution de 1999», précise la résolution adoptée.

La Constitution du Nigeria stipule que lorsque le président informe le parlement d'une telle absence, le vice-président peut alors agir en son nom.

Vendredi dernier, la Haute cour fédérale avait donné 14 jours au gouvernement pour décider si le président Umaru Yar'Adua, hospitalisé depuis le 23 novembre en Arabie Saoudite, est apte à rester en fonction.