Source ID:; App Source:

Somalie: un cargo allemand capturé par des pirates

Les pirates ont une fois de plus attaqué... (Photo: AP)

Agrandir

Les pirates ont une fois de plus attaqué un bateau, cette fois-ci au large de la Somalie.

Photo: AP

Agence France-Presse
Nairobi

Un cargo céréalier allemand et ses 17 membres d'équipage ont été capturés dans la nuit de vendredi à samedi dans le golfe d'Aden par des pirates, a-t-on appris de source concordantes.

«Un cargo céréalier a été capturé cette nuit dans la partie Est du golfe d'Aden. Il semble que les 17 membres d'équipage n'aient pas été blessés», a indiqué à l'AFP le responsable de la branche kényane d'un programme d'assistance aux marins, Andrew Mwangura. Le navire «Patriot, battant pavillon maltais et propriété (d'une compagnie) allemande a été pris à 150 milles nautiques au sud-est du port yéménite d'Al-Mukalla», a précisé à l'AFP à Bahreïn le porte-parole de la Ve Flotte américaine, le lieutenant Nathan Christensen, sans plus de précisions.

M. Mwangura avait indiqué dans un premier temps ignorer si le cargo, d'environ 31 000 tonnes, était la propriété d'un armateur allemand ou battait pavillon allemand.

On ignorait samedi la nationalité des membres d'équipage.

Par ailleurs, un chimiquier philippin, le Stolt Strength, libéré le 21 avril après avoir été retenu pendant cinq mois par des pirates somaliens, a pu reprendre sa route après avoir été ravitaillé en carburant, a rapporté M. Mwangura.

Le navire était à la dérive jeudi au large de la Somalie, faute de carburant. Il a repris sa route sous escorte militaire et devait gagner Djibouti ou le port kényan de Mombasa (sud-est).

Selon le Bureau maritime international (BMI), les attaques de pirates au large de la Somalie ont décuplé au cours du premier trimestre 2009 par rapport à la même période de 2008, passant de 6 à 61.

Les pirates somaliens, qui naviguent sur les routes commerciales de l'océan Indien et du golfe d'Aden, ont pris en otage une cinquantaine de bateaux en 2008. La communauté internationale a réagi en dépêchant une vingtaine de bâtiments de guerre pour patrouiller la zone.

Leur attention est portée sur les couloirs commerciaux les plus empruntés, mais les pirates ont réussi à déjouer leur surveillance en élargissant notamment leur rayon d'action et en mettant à profit des conditions météorologiques favorables.  




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer