Le chauffeur des deux diplomates canadiens qui ont été enlevés au Niger le 14 décembre dernier aurait été libéré samedi au Mali, et il serait en bonne santé.

LA PRESSE CANADIENNE

Robert Fowler, envoyé spécial de l'ONU pour le Niger, et son collègue Louis Guay, seraient, eux, toujours détenus. Leur enlèvement a été revendiqué par Al-Qaeda. En compagnie de leur chauffeur, ils venaient de visiter une mine d'or d'une société canadienne, à Samira, au Niger, lorsqu'ils sont disparus. Leur voiture aux couleurs des Nations unies avait été retrouvée, moteur en marche et portes ouvertes.