Source ID:; App Source:

L'Égypte accuse le Hamas d'empêcher les blessés de quitter Gaza

Un enfant palestinien a été blessé par les... (Photo: Bloomberg)

Agrandir

Un enfant palestinien a été blessé par les tirs de roquettes d'Israël.

Photo: Bloomberg

Agence France-Presse
Le Caire

L'Égypte a accusé le Hamas dimanche d'empêcher des centaines de blessés palestiniens dans les raids aériens israéliens de quitter la bande de Gaza, tandis que des ambulances vides les attendaient du coté égyptien de la frontière.

«On interdit aux blessés de passer» en Égypte, seul pays avec Israël à avoir une frontière avec la bande de Gaza, a affirmé le ministre égyptien des Affaires étrangères, Ahmed Aboul Gheit, lors d'une conférence de presse avec le président palestinien Mahmoud Abbas, en visite en Égypte. Interrogé sur les raisons de cette interdiction, le chef de la diplomatie égyptienne a répondu: «Demandez à ceux qui contrôlent Gaza. Nous attendons les blessés à la frontière, ils ne sont pas autorisés à passer».

«Personne n'est venu, nous ne savons pas pourquoi ils ont fermé de l'autre côté», a déclaré à l'AFP un responsable de la sécurité à la frontière. 280 Palestiniens ont été tués et plus de 600 blessés depuis le lancement samedi des raids aériens israéliens dans la bande de Gaza, selon les services palestiniens d'urgence.

Plusieurs avions et véhicules chargés d'aide attendaient d'être autorisés à entrer dans la bande de Gaza. Au terminal de Rafah, vingt fourgonnettes de police mais aussi 40 ambulances étaient stationnées sur la route menant à la frontière, selon un correspondant de l'AFP.

Israël impose un blocus à la bande de Gaza depuis que le Hamas y a pris le pouvoir par la force en juin 2007. Le blocus a été renforcé début novembre, aggravant la situation humanitaire dans ce territoire.

Des médias publics égyptiens avait rapporté samedi que plusieurs dizaines de blessés avaient traversé la frontière depuis Gaza pour être soignés. Mais l'agence officielle Mena avait ensuite indiqué que, malgré un accord avec le Hamas prévoyant que 70 blessés graves seraient soignés en Égypte, personne n'avait en fait traversé la frontière.

«Nous attendons toujours», a indiqué une source médicale à l'AFP dimanche matin.

«Parfois ils (le Hamas) disent qu'ils vont envoyer des gens, parfois ils disent qu'ils ne vont pas en envoyer», a indiqué une autre source médicale ayant requis l'anonymat. «Maintenant ils disent qu'ils veulent du matériel médical pour les blessés», a-t-il ajouté.

Un responsable de la sécurité a indiqué qu'un avion égyptien avec 50 médecins et du matériel médical étaient arrivés près de El-Arish (dans le nord du Sinaï, à 40 km de Rafah). Deux avions qatariotes transportant 50 tonnes de matériel médical étaient attendus à cet aéroport.

Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a également décidé d'envoyer trois avions d'aide pour la bande de Gaza via l'Égypte, a indiqué l'agence Mena, et a proposé d'évacuer les blessés par avion.

Le ministre israélien de la Défense Ehud Barak a décidé d'autoriser dimanche le passage depuis Israël d'un convoi d'aide humanitaire par un des terminaux routiers avec la bande de Gaza.

 




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer