(Paris) Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Publié le 26 janvier
Agence France-Presse

Le Danemark prêt à lever ses restrictions

Malgré des cas record, le Danemark a annoncé mercredi vouloir lever toutes ses restrictions intérieures anti-COVID-19 au 1er février, jugeant sa forte couverture vaccinale suffisante face à la moindre sévérité du variant Omicron.

Si le projet du gouvernement reçoit l’aval d’une commission parlementaire plus tard dans la journée, le pays nordique deviendrait le premier dans l’Union européenne à sauter le pas.

3 millions de cas au Pérou

Le Pérou a dépassé le seuil des trois millions de cas confirmés à la COVID-19, soit 10 % de la population, en pleine troisième vague provoquée par le variant Omicron, selon le ministère de la Santé.  

Le pays a enregistré mardi un total de 3 020 756 cas et 204 587 décès dans un pays de 33 millions d’habitants.  

Pékin balaie les critiques du FMI

La Chine « a obtenu des résultats remarquables qui ont favorisé la reprise », a affirmé le ministère chinois des Affaires étrangères, au lendemain d’un appel du Fonds monétaire international (FMI) à Pékin à assouplir ses draconiennes mesures anti-COVID-19 qui font peser, selon l’institution, un risque sur la reprise mondiale.

Allemagne : prévision de croissance en baisse

Le gouvernement allemand a abaissé mercredi à 3,6 % ses prévisions de croissance du Produit intérieur brut (PIB) pour 2022, contre 4,1 % attendu à l’automne, alors que pandémie de COVID-19 et pénuries freinent l’activité.

L’obligation vaccinale en discussion au Bundestag

La question de la vaccination obligatoire en Allemagne, soutenue par le chancelier Olaf Scholz, mais qui divise la société, arrive mercredi après-midi au Bundestag.

Les opposants à la vaccination contre la COVID-19 sont mobilisés depuis des semaines dans tout le pays où ils manifestent régulièrement lors de rassemblements parfois accompagnés d’incidents.

Arménie : le chef du gouvernement testé positif

Le premier ministre arménien Nikol Pachinian s’est isolé après avoir été déclaré positif au nouveau coronavirus, a indiqué mercredi le gouvernement de cette ex-république soviétique.

Lui et sa famille avaient déjà été contaminés au coronavirus en juin 2020.

« Partygate » : journée à haut risque pour Boris Johnson

Boris Johnson s’apprête à passer sur le gril des députés britanniques mercredi et à défendre coûte que coûte sa place de premier ministre, désormais suspendue à la publication d’un rapport potentiellement explosif sur les fêtes tenues à Downing Street pendant les confinements.

Avec la séance hebdomadaire des questions des députés, les prochaines heures s’annoncent déterminantes pour le chef du gouvernement qui traverse sa pire crise depuis son accession triomphale au pouvoir à l’été 2019, avec une popularité en chute libre et des députés de sa majorité qui disent ouvertement vouloir son départ.

Plus de 5,6 millions de morts

La pandémie de COVID-19 a fait au moins 5 614 118 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 6 h.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts sont les États-Unis avec 872 126 décès, le Brésil (623 843), l’Inde (491 127) et la Russie (328 105).

L’Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.