(Paris) Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Publié le 25 janvier
Agence France-Presse

« Partygate » : enquête sur les fêtes à Downing Street

La police britannique a annoncé mardi enquêter sur plusieurs fêtes organisées à Downing Street et au sein de la haute administration pendant les confinements, à l’origine d’une grave crise menaçant le premier ministre Boris Johnson.

La police de Londres « enquête actuellement sur un certain nombre d’évènements qui se sont déroulés à Downing Street et à Whitehall au cours des deux dernières années, en relation avec des violations potentielles des règles liées à la COVID-19 », a déclaré la cheffe de la Metropolitan Police.

France : un expert table sur une accalmie au printemps

Pour le président du Conseil scientifique français, Jean-François Delfraissy, la phase actuelle de l’épidémie, marquée par le variant Omicron, devrait « atterrir » vers la mi-mars et permettre un printemps moins tendu sur le front sanitaire.  

« Je vois atterrir les choses plutôt vers la mi-mars, avec une baisse progressive très lente des hospitalisations et un nombre de contaminations qui va doucement finir par baisser, avec une hétérogénéité selon les régions », a-t-il indiqué.

Au-delà, s’il s’attend à l’arrivée d’un nouveau variant à l’automne, tout dépendra de son « type », selon M. Delfraissy : « S’il est transmissible et de nouveau sévère, on serait de nouveau dans une situation très ennuyeuse ».

Essai clinique d’un vaccin contre Omicron

L’alliance Pfizer-BioNTech a débuté le recrutement pour un essai clinique qui vise à tester, sur des adultes de 55 ans et moins,  la sécurité et la réponse immunitaire de leur vaccin contre la COVID-19 qui vise spécifiquement le variant Omicron, ont annoncé mardi les deux entreprises.

Des îles du Pacifique prolongent leurs confinements

Les îles Samoa et Salomon ont prolongé leurs confinements mardi face à une pandémie de COVID-19 qui continue de s’aggraver dans les nations insulaires isolées du Pacifique, jusque-là épargnées par le virus.

Jusqu’à la semaine dernière, les îles Salomon (700 000 habitants) n’avaient enregistré aucun décès et seulement 31 cas depuis le début de la pandémie, mais près de 300 nouveaux cas ont été confirmés depuis.  

Royal Mail supprime 700 emplois

Le groupe de logistique britannique Royal Mail prévoit de supprimer environ 700 postes d’encadrement pour baisser ses charges après que le variant Omicron a entraîné 15 000 absences et des coûts de centaines de millions de livres.

Reprise faible des aéroports européens

Les aéroports européens n’ont retrouvé l’an dernier que 41 % de leurs passagers de 2019, sur fond de variants Delta et Omicron, une reprise chaotique et insuffisante pour effacer le cataclysme de 2020, selon des chiffres publiés mardi.

Le secteur subit toujours les conséquences de la vague Omicron et « le premier trimestre sera décevant », a prédit la branche européenne du Conseil international des aéroports (ACI Europe).

Plus de 5,6 millions de morts

La pandémie de COVID-19 a fait au moins 5 602 767 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 6 h.

En valeur absolue, les pays qui ont enregistré le plus de morts depuis janvier 2020 sont les États-Unis avec 868 512 décès, le Brésil (623 356), l’Inde (490 462), et la Russie (327 448).

L’Organisation mondiale de la santé estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.