(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4 798 207 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 6 h.

Agence France-Presse

Plus de 234 850 860 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.  

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts.  

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.  

Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.  

Sur la journée de dimanche, 4232 nouveaux décès et 299 253 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.  

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont la Russie avec 883 nouveaux morts, les États-Unis (246) et l’Iran (229).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 701 176 décès pour 43 683 179 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 597 948 morts et 21 468 121 cas, l’Inde avec 448 997 morts (33 834 702 cas), le Mexique avec 278 801 morts (3 681 960 cas), et la Russie avec 210 801 morts (7 612 317 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 605 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Bosnie (324), la Macédoine du Nord (322), la Hongrie (313), le Monténégro (308) et la Bulgarie (302).  

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient lundi à 6 h 1 493 343 décès pour 45 066 619 cas, l’Europe 1 318 289 décès (68 312 653 cas), l’Asie 843 800 décès (54 210 342 cas), les États-Unis et le Canada 729 124 décès (45 315 472 cas), l’Afrique 211 357 décès (8 318 366 cas), le Moyen-Orient 200 066 décès (13 439 750 cas), et l’Océanie 2228 décès (187 658 cas).  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’OMS.  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 heures peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie dans le monde

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

UE : feu vert à la 3e dose de Pfizer

L’Agence européenne des médicaments (EMA) a approuvé lundi l’administration d’une troisième dose du vaccin Pfizer/BioNTech aux plus de 18 ans. « Des doses de rappel de Comirnaty (le nom commercial du vaccin Pfizer, NDLR) peuvent être envisagées pour les personnes âgées de 18 ans et plus, au moins six mois après la deuxième dose », a annoncé l’EMA.

La Nouvelle-Zélande révise sa stratégie

La première ministre néo-zélandaise a annoncé lundi un assouplissement de la stratégie de son pays contre la COVID-19. « L’élimination du virus était importante parce que nous n’avions pas de vaccins, maintenant nous en avons, donc nous pouvons commencer à changer la façon dont nous faisons les choses », a déclaré Jacinda Ardern.

Le confinement de la ville d’Auckland, en vigueur depuis sept semaines, sera assoupli même si le nombre des nouveaux cas ne baisse pas, a-t-elle dit.

Le tourisme mondial se redresse

Le tourisme mondial s’est redressé en juillet, grâce à l’avancée de la vaccination et à de moindres restrictions, mais reste encore très loin de ses niveaux d’avant la pandémie, a souligné lundi l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

En juillet, 54 millions de touristes internationaux ont été recensés dans le monde, le chiffre le plus élevé enregistré depuis avril 2020, au début de la crise sanitaire.

Le Carnaval de Rio sans restrictions en 2022 ?

Le maire de Rio a promis dimanche de tout faire pour une édition 2022 du carnaval sans distanciation sociale, tablant sur une vaccination contre la COVID-19 qui sera alors bien en place, après une édition 2021 annulée pour cause de pandémie.

Fin du masque en primaire dans 47 départements français

Les élèves français des cinq années de l’école primaire (6-11 ans) n’ont plus à partir de lundi à porter le masque dans les 47 départements les moins touchés par la COVID-19 en France qui compte 101 départements au total.

Indonésie : Bali va à nouveau accueillir des touristes

L’Indonésie va réactiver certaines liaisons internationales vers Bali, a annoncé un responsable indonésien lundi, après plus d’un an et demi de fermeture aux touristes étrangers.

L’aéroport international Ngurah Rai va rouvrir pour les passagers de Corée du Sud, de Chine, du Japon, des Émirats arabes unis, de Dubaï et de Nouvelle-Zélande à partir du 14 octobre.

Cuba : reprise des cours dans les lycées

Les Cubains âgés de 16 à 18 ans ont repris lundi le chemin des lycées, après neuf mois de fermeture et une fois vaccinés, tandis que les élèves plus jeunes le feront en novembre, selon les autorités.

Afrique : des célébrités appellent aux dons de vaccins

Plusieurs célébrités africaines, dont la chanteuse béninoise Angélique Kidjo et la vedette nigériane Davido, ont appelé lundi les pays riches à donner « urgemment » des doses de vaccins contre la COVID-19 aux pays africains, dans une lettre ouverte rendue publique par l’UNICEF.

Près de 4,8 millions de morts

La pandémie a fait au moins 4 798 207 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 701 176 décès, suivis par le Brésil (597 948), l’Inde (448 997) et le Mexique (278 801).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.

Par ailleurs, le nombre hebdomadaire des morts liées au coronavirus dans le monde a atteint son chiffre le plus bas depuis l’automne 2020, 53 245 ayant été recensées du lundi 27 septembre au dimanche 3 octobre, selon le comptage de l’AFP établi à partir de bilans officiels.