(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4 565 622 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 6 h.

Agence France-Presse

Plus de 220 652 860 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts.

L’OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.

Sur la journée de dimanche, 6337 nouveaux décès et 423 848 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont la Russie avec 790 nouveaux morts, l’Iran (610) et les États-Unis (394). Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 648 472 décès pour 39 945 106 cas recensés, selon le comptage de l’Université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 583 628 morts et 20 890 779 cas, l’Inde avec 440 752 morts (33 027 621 cas), le Mexique avec 263 140 morts (3 428 384 cas), et le Pérou avec 198 488 morts (2 155 034 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 602 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Hongrie (311), la Bosnie (301), la Macédoine du Nord (291), la République tchèque (284) et le Monténégro (280).

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient lundi à 6 h 1 449 875 décès pour 43 585 626 cas, l’Europe 1 260 397 décès (63 979 325 cas), l’Asie 793 406 décès (51 067 277 cas), les États-Unis et le Canada 675 471 décès (41 460 273 cas), l’Afrique 199 232 décès (7 916 984 cas), le Moyen-Orient 185 475 décès (12 512 638 cas), et l’Océanie 1766 décès (130 744 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Restrictions levées à Manille

En vigueur depuis un mois pour contenir un nombre record de cas de COVID-19 liés au très contagieux variant Delta, le confinement de Manille va être levé cette semaine et remplacé par des mesures localisées, ont annoncé lundi les autorités philippines.

Un allègement du confinement de la capitale, véritable poumon économique du pays, devrait permettre notamment aux entreprises de rouvrir leurs portes.

Nouvelle-Zélande : prochain déconfinement

La Nouvelle-Zélande va mettre fin cette semaine au confinement national de l’archipel, a annoncé lundi la première ministre Jacinda Ardern en précisant qu’il restera en vigueur à Auckland, la grande ville de l’Île du Nord où le variant Delta est apparu pour la première fois mi-août.

Dans la nuit de mardi à mercredi, environ trois millions de Néo-Zélandais pourront à nouveau sortir et les écoles rouvriront jeudi, pour la première fois depuis trois semaines, a détaillé Mme Ardern.

France : passeport sanitaire allégé dans les centres commerciaux

En France, le passeport sanitaire ne sera plus obligatoire à partir de mercredi à l’entrée des centres commerciaux situés dans les départements où le taux d’incidence du coronavirus s’est maintenu sous le seuil des 200 pour 100 000 habitants sur une semaine.

Des exceptions subsistent, dans 64 centres commerciaux de plus de 20 000 mètres carrés, situés dans neuf départements.

La Nouvelle-Calédonie se reconfine

Un confinement strict d’une durée de 15 jours débutera mardi en Nouvelle-Calédonie, où trois cas autochtones de COVID-19 ont été détectés lundi alors que l’archipel français était jusqu’ici préservé de la maladie.

Le port du masque à l’extérieur du domicile devient obligatoire. Les écoles, collèges, lycées et l’université n’accueilleront plus les élèves. Les liaisons aériennes extérieures et inter-îles sont suspendues jusqu’à nouvel ordre, sauf pour le personnel médical.

Italie : l’espérance de vie recule

En Italie, la COVID-19 a fait reculer l’espérance de vie de 1,2 année en 2020, et de plus de quatre ans dans certaines provinces les plus durement éprouvées, a annoncé lundi l’Institut national statistique (Istat).

En 2020, l’espérance de vie à la naissance s’est établie à 82 ans : 79,7 ans pour les hommes et 84,4 ans pour les femmes, contre 81 ans et 85,3 ans en 2019.

Les écarts sont significatifs en fonction des régions. Au Nord, dans les provinces de Bergame et de Crémone, les plus endeuillées d’Italie, les hommes ont perdu respectivement 4,3 et 4,5 ans d’espérance de vie, les femmes 3,2 et 2,9 années.