(Paris) Plus d’un milliard et demi de doses de vaccin anti-COVID-19 ont été administrées dans le monde, six mois après le début des premières campagnes de vaccination, selon un comptage de l’AFP réalisé mardi.

Agence France-Presse

Au moins 1 500 017 337 doses ont été injectées dans 210 pays ou territoires, selon ce bilan réalisé à partir de sources officielles. Près de 60 % de ce total ont été administrés dans trois pays : la Chine (421,9 millions), les États-Unis (274,4 millions) et l’Inde (184,4 millions).

Près de 19 millions doses ont été administrées au Canada.

Mais rapporté à la population, c’est Israël qui mène la danse : près de six Israéliens sur dix sont déjà complètement vaccinés.  Suivent dans le peloton de tête des pays comme le Royaume-Uni (54 % de la population a reçu au moins une dose), le Bahreïn (50 %), les États-Unis (48 %), le Chili (47 %) ou l’Uruguay (40 %).

Dans l’Union européenne, plus de 200 millions de doses ont été administrées à 32 % de la population, selon le décompte de l’AFP.  

Loin derrière Malte (65 % de la population a reçu au moins une dose) et la Hongrie (49 %), champions des 27, les pays les plus peuplés de l’UE gravitent autour de la moyenne européenne : Allemagne (37 %), France (31 %), Italie (32 %) et Espagne (33 %).

Chaque jour de la semaine écoulée, 3,9 millions de doses ont été injectées en moyenne dans l’UE. Au total, près de 14 % des 1,5 milliard de doses injectées dans le monde l’ont été dans l’UE, qui concentre moins de 6 % de la population mondiale.

Alors que la 500 millionième dose dans le monde avait été administrée au bout de quatre mois de campagnes vaccinales le 25 mars, il a fallu moins d’un mois pour doubler ce total, puis un peu plus de trois semaines pour atteindre le milliard et demi d’injections réalisées.

Onze pays ne vaccinent pas encore : six en Afrique (Tanzanie, Burkina Faso, Tchad, Burundi, Centrafrique, Érythrée), deux en Océanie (Vanuatu, Kiribati), deux en Asie (Corée du Nord, Turkménistan) et un dans les Caraïbes (Haïti).