(Kuala Lumpur) Les infections au coronavirus se multiplient en Asie et dans la région du Pacifique, avec un peu moins de six millions de nouveaux cas confirmés au cours des deux dernières semaines, a prévenu vendredi la Fédération internationale de la Croix-Rouge.

Associated Press

Ce bilan est plus lourd que celui de toutes les autres régions combinées.

La Croix-Rouge a averti que la situation pousse plusieurs hôpitaux et systèmes de santé au bord du gouffre.

À l’échelle mondiale, sept des dix pays où le nombre d’infections double le plus rapidement se trouvent en Asie et dans le Pacifique, a-t-elle dit. Le Laos n’a mis que 12 jours pour voir son bilan doubler. Le nombre d’infections confirmées en Inde a doublé en moins de deux mois, à plus de 23 millions, a indiqué la Croix-Rouge dans un communiqué.

Des données compilées par l’Université d’Oxford témoignent de plus de 5,9 millions de nouveaux cas en Asie et dans le Pacifique depuis deux semaines, a-t-elle dit. On considère largement que les données officielles pour la région sous-estiment l’ampleur de la crise.

« La COVID-19 explose à travers presque toute l’Asie, submergeant les hôpitaux et les soins de santé. Plus de gens ont reçu un diagnostic (de COVID) en Asie depuis deux semaines que les Amériques, l’Europe et l’Afrique ensemble », a dit le directeur de la Croix-Rouge pour la région Asie-Pacifique, Alexander Matheou.

Il a ajouté que la région a un besoin urgent d’équipements médicaux et de vaccins.

Si des campagnes de vaccination ont été initiées dans la région, la Croix-Rouge rapporte qu’elles sont freinées par des pénuries, les craintes de la population et la logistique coûteuse de rejoindre des régions reculées.

« Pour prendre le contrôle de cette pandémie, nous avons besoin d’une plus grande coopération locale pour que des ressources cruciales, des équipements médicaux, des vaccins et de l’argent soient envoyés là où ils sont nécessaires pour aider ceux qui sont les plus menacés. Nous ne serons en sécurité que quand tous seront en sécurité », a dit l’organisation.