(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 419 730 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 6 h.  

Agence France-Presse

Plus de 109 464 770 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 67 145 900 personnes sont aujourd’hui considérées comme guéries.  

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.  

Sur la journée de mardi, 10 983 nouveaux décès et 369 780 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.  

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 1400 nouveaux morts, le Mexique (1329) et le Brésil (1167).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 488 081 décès pour 27 756 627 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 240 940 morts et 9 921 981 cas, le Mexique avec 175 986 morts (2 004 575 cas), l’Inde avec 155 913 morts (10 937 320 cas), et le Royaume-Uni avec 118 195 morts (4 058 468 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 188 décès pour 100 000 habitants, suivie par la Slovénie (181), le Royaume-Uni (174), la République tchèque (174) et l’Italie (156).  

L’Europe totalisait mercredi à 6 h 813 293 décès pour 35 853 238 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 645 812 décès (20 308 244 cas), les États-Unis et le Canada 509 440 décès (28 586 134 cas), l’Asie 249 467 décès (15 756 115 cas), le Moyen-Orient 101 356 décès (5 155 751 cas), l’Afrique 99 415 décès (3 773 369 cas), et l’Océanie 947 décès (31 925 cas).  

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées.  

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Vaccins : L’ONU veut un plan mondial

Le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres a réclamé mercredi au G20 de bâtir un « plan mondial de vaccination », en dénonçant des « progrès en matière de vaccination extrêmement inégaux et injustes ».

« Nous devons faire en sorte que tout le monde, partout, puisse être vacciné le plus rapidement possible ». « Dix pays seulement ont administré 75 % de tous les vaccins COVID-19. Pendant ce temps, plus de 130 pays n’ont pas reçu une seule dose ».

États-Unis : 200 millions de dollars à l’OMS

Les États-Unis vont remplir leurs obligations de verser d’ici fin février plus de 200 millions de dollars à l’Organisation mondiale de la santé après avoir annulé le plan de retrait de Donald Trump de cette organisation, a déclaré le secrétaire d’État Antony Blinken.

Moderna : l’UE achète 300 millions de doses

L’Union européenne a approuvé un accord pour l’acquisition de 300 millions de doses supplémentaires du vaccin Moderna, à la suite d’un premier contrat portant sur 160 millions de doses.

La Commission européenne a aussi dévoilé son plan pour mieux surveiller les mutations du coronavirus.

Vaccination de masse au Brésil

Serrana, une petite ville de l’État de Sao Paulo, a commencé à vacciner toute sa population adulte, première expérience clinique de vaccination de masse au Brésil, 2e pays le plus endeuillé du monde par le coronavirus.

Premier lot pour Gaza

Un premier lot de vaccins devant permettre d’immuniser 1000 personnes est arrivé dans la bande de Gaza, après le blocage du transfert par l’État hébreu en début de semaine.

Campagne lancée au Japon et en Afrique du Sud

Le Japon a lancé la première étape de sa campagne de vaccination, visant d’abord à protéger 40 000 employés de son secteur médical.

En Afrique du Sud, la première dose du lot de 80 000 vaccins du laboratoire américain Johnson & Johnson a été administrée à une infirmière de l’hôpital de Khayelitsha, important township du Cap.

Pas de vaccin Pfizer pour Taiwan

Le gouvernement taïwanais affirme que ses efforts pour obtenir cinq millions de doses du vaccin de Pfizer/BioNTech ont échoué en raison de « pressions politiques », laissant craindre que Pékin fasse obstacle à ses efforts de vaccination.

Plus de 2,4 millions de morts

La pandémie a fait au moins 2,4 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi en milieu de journée.

Après les États-Unis (488 081 morts), les pays comptant le plus de décès sont le Brésil (240 940), le Mexique (175 986), l’Inde (155 913) et le Royaume-Uni (118 195).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques.

New York poursuit Amazon

La procureure de l’État de New York a déposé une plainte contre Amazon, l’accusant de ne pas avoir suffisamment protégé ses salariés new-yorkais lors de la pandémie.

Carême confiné

En plein confinement, l’Église irlandaise a inauguré le début de la période du carême en proposant aux fidèles des cendres à emporter, pour leur permettre de célébrer à domicile le rituel chrétien.