(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 341 496 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 6 h.  

Agence France-Presse

Plus de 106 844 430 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 65 255 700 sont aujourd’hui considérés comme guéris. Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.  

Sur la journée de mardi, 14 659 nouveaux décès et 418 905 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.  

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 3087 nouveaux morts, le Mexique (1701) et le Brésil (1350).  

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 468 203 décès pour 27 192 822 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.  

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 233 520 morts et 9 599 565 cas, le Mexique avec 168 432 morts (1 946 751 cas), l’Inde avec 155 252 morts (10 858 371 cas), et le Royaume-Uni avec 113 850 morts (3 972 148 cas).  

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 185 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Slovénie (176), le Royaume-Uni (168), la République tchèque (165) et l’Italie (152).  

L’Europe totalisait mercredi à 6 h 784 679 décès pour 34 892 661 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 624 952 décès (19 717 961 cas), les États-Unis et le Canada 489 091 décès (28 002 912 cas), l’Asie 245 802 décès (15 540 086 cas), le Moyen-Orient 99 797 décès (4 966 328 cas), l’Afrique 96 230 décès (3 692 676 cas), et l’Océanie 945 décès (31 810 cas).  

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées. Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.  

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Mise en garde d’un expert de l’OMS

Un des experts de l’OMS en mission à Wuhan (Chine) pour enquêter sur les origines du coronavirus a mis en doute la fiabilité des renseignements américains sur la pandémie.

L’expert réagissait à des déclarations de Washington, qui avait semblé prendre ses distances avec les premières conclusions des experts de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’UE veut muscler sa production de vaccins

L’Union européenne, qui a été « trop optimiste » sur les livraisons de vaccins anti-COVID-19, veut muscler la production de masse pour mieux préparer les Vingt-Sept à la propagation des nouveaux variants, a affirmé mercredi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen devant les eurodéputés.

La Commission, qui a négocié les précommandes, subit un feu nourri de critiques à la suite d’importants retards de livraison des trois premiers vaccins autorisés dans l’UE.

Nouveau site de production pour BioNTech/Pfizer

Le laboratoire BioNTech va démarrer la production de son vaccin conçu avec Pfizer dans une nouvelle usine à Marbourg (Allemagne).

« Les premiers vaccins produits sur le site de Marbourg devraient être expédiés début avril », prévoit le laboratoire. Actuellement, la principale usine de fabrication pour les clients européens se trouve à Puurs, en Belgique.

Plus de 148 millions de doses

Plus de 148 millions de doses de vaccins anti-COVID-19 ont été administrées dans au moins 91 pays ou territoires, selon un comptage réalisé par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 6 h.

Hors micro-États, Israël est, de loin, le pays le plus en avance : plus de quatre Israéliens sur dix (42 %) ont déjà reçu au moins une dose. En valeur absolue, ce sont les États-Unis qui mènent la danse, avec 43,2 millions de doses, devant la Chine (40,5 millions de doses).

L’Afrique du Sud choisit Johnson & Johnson

La campagne de vaccination prévue en Afrique du Sud sera lancée avec le vaccin du laboratoire Johnson & Johnson, au lieu de celui d’AstraZeneca/Oxford dont l’efficacité est actuellement remise en question, a annoncé mercredi le ministre sud-africain de la Santé, Zweli Mkhize.

Le Japon va commencer à vacciner

Le Japon commencera les vaccinations contre la COVID-19 la semaine prochaine, a annoncé son premier ministre. Les autorités travaillent d’arrache-pied pour se procurer des seringues adaptées, afin de ne pas gaspiller les doses.

Le vaccin Pfizer/BioNTech devrait être le premier vaccin approuvé dans les prochains jours.

Vers des restrictions prolongées en Allemagne

Le gouvernement allemand veut prolonger jusqu’au 14 mars le confinement partiel en vigueur, tout en ouvrant les coiffeurs le 1er mars, selon un projet consulté par l’AFP.

Si les infections ralentissent dans le pays, « les variants du coronavirus se répandent », note le gouvernement dans le texte qui sera soumis aux chefs des régions mercredi.

Charles et Camilla vaccinés

Le prince Charles, héritier de la couronne britannique, et son épouse Camilla ont reçu leur première injection de vaccin anti-COVID-19, dans le cadre d’une campagne de vaccination massive au Royaume-Uni.

Plus de 2,34 millions de morts

La pandémie a fait plus de 2,34 millions de morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 6 h.

Après les États-Unis (468 203 morts), les pays les plus endeuillés sont le Brésil (233 520), le Mexique (168 432), l’Inde (155 252) et le Royaume-Uni (113 850).

Le nombre des victimes est globalement sous-évalué. Il se fonde sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé mais exclut les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques comme cela a été le cas en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.