(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 2 031 048 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 6 h.

Agence France-Presse

Plus de 94 964 590 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 57 817 100 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays et excluent les révisions réalisées a posteriori par des organismes statistiques, comme en Russie, en Espagne et au Royaume-Uni.

Sur la journée de dimanche, 8843 nouveaux décès et 544 292 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 2109 nouveaux morts, le Royaume-Uni (671) et le Brésil (551).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 397 600 décès pour 23 937 332 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 209 847 morts et 8 488 099 cas, l’Inde avec 152 419 morts (10 571 773 cas), le Mexique avec 140 704 morts (1 641 428 cas), et le Royaume-Uni avec 89 261 morts (3 395 959 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 176 décès pour 100 000 habitants, suivie par la Slovénie (153), l’Italie (136), la République tchèque (135) et la Bosnie (134).

L’Europe totalisait lundi à 6 h 660 429 décès pour 30 597 162 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 550 383 décès (17 368 045 cas), les États-Unis et le Canada 415 584 décès (24 644 685 cas), l’Asie 230 889 décès (14 645 234 cas), le Moyen-Orient 93 892 décès (4 413 604 cas), l’Afrique 78 926 décès (3 264 339 cas), et l’Océanie 945 décès (31 523 cas).

Depuis le début de la pandémie, le nombre de tests réalisés a fortement augmenté et les techniques de dépistage et de traçage se sont améliorées, entraînant une hausse des contaminations déclarées.

Le nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du total réel de contaminations, une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques restant toujours non détectée.

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

40 millions de doses de vaccins

Plus de 40 millions de doses de vaccins anti-COVID-19 ont été administrées dans au moins 60 pays ou territoires du monde, dans une course à l’immunisation aujourd’hui menée par Israël, qui a déjà vacciné 24,5 % de sa population, selon un décompte de l’AFP.

En volumes, ce sont les États-Unis qui sont en tête, avec 12,28 millions de doses administrées à 10,60 millions de personnes (3,2 % de la population), devant la Chine (plus de 10 millions de doses).

En Europe, le Royaume-Uni a administré 4,31 millions de doses à 3,86 millions de personnes (5,7 %).

Vaccination élargie en France et Royaume-Uni

En France la vaccination contre la COVID-19 a été élargie lundi à toutes les personnes âgées de plus de 75 ans, alors que le virus a déjà provoqué la mort de plus de 70 000 personnes.

Le cap du million de Français vaccinés sera « largement atteint d’ici la fin du mois », a assuré le ministre de la la Santé, alors que les délais d’attente sont critiqués et que les laboratoires Pfizer/BioNTech prévoient des retards, limités, de livraison des doses.

Le Royaume-Uni (plus de 89 000 morts) a ouvert lui la vaccination aux plus de 70 ans, au moment de l’entrée en vigueur de la quarantaine imposée à tous les arrivants.

La Chine confine 3 millions d’habitants

La Chine a confiné lundi environ trois millions d’habitants supplémentaires dans le nord-est du pays, après de nouveaux cas liés à un représentant de commerce ayant été en contact avec des personnes âgées.

Le pays a par ailleurs enregistré en 2020 un PIB positif (+2,3 %) bien qu’au plus bas depuis plus de 40 ans, alors que la plupart des grandes économies restent en récession.

Dubaï accueille bras ouverts les touristes

Ni quarantaine ni couvre-feu : malgré une hausse des contaminations, Dubaï garde ses portes grandes ouvertes aux touristes, les autorités se targuant d’avoir contrôlé la pandémie avec de très lourdes amendes dissuasives contre le non-port du masque et la distanciation physique dans les lieux publics.

… mais pas l’Australie

L’Australie ne devrait pas rouvrir ses frontières aux voyageurs étrangers en 2021, et ce en dépit des campagnes de vaccination qui vont progresser dans le monde entier, a estimé lundi un haut responsable de la Santé.

Guadeloupe : isolement à l’arrivée

Tous les voyageurs arrivant en Guadeloupe, à l’exception de ceux provenant de Martinique, devront à partir de lundi s’engager « sur l’honneur » à respecter un isolement de sept jours, a annoncé la préfecture.

Eurostar à la peine

Des dirigeants d’entreprises de Londres ont appelé le gouvernement britannique à participer à un sauvetage d’Eurostar, la compagnie ferroviaire transmanche mise à mal par la pandémie de COVID-19 et qui dit jouer sa survie.

Le groupe n’offre plus qu’un seul aller-retour par jour entre Paris et Londres, contre deux trains à l’heure aux périodes d’affluence avant la pandémie.

Plus de deux millions de morts

La pandémie a fait au moins 2 031 048 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles lundi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 397 600 décès, suivis par le Brésil (209 847), l’Inde (152 419 morts), le Mexique (140 704), et le Royaume-Uni (89 261).

Ces chiffres sont globalement sous-évalués. Ils se fondent sur les bilans quotidiens des autorités nationales de santé, sans inclure les réévaluations fondées sur des bases statistiques.