(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 880 396 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles dimanche à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 26 947 550 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie, dont au moins 17 709 800 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de samedi, 5171 nouveaux décès et 268 142 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont l’Inde avec 1065 nouveaux morts, les États-Unis (805) et le Brésil (682).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 188 540 décès pour 6 246 162 cas recensés, selon le comptage de l’Université Johns Hopkins. Au moins 2 302 187 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 126 203 morts pour 4 123 000 cas, l’Inde avec 70 626 morts (4 113 811 cas), le Mexique avec 67 326 morts (629 409 cas), et le Royaume-Uni avec 41 549 morts (344 164 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 90 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Belgique (85), l’Espagne (63), le Royaume-Uni (61), et le Chili (60).

La région Amérique latine et Caraïbes totalisait dimanche à 7 h 289 874 décès pour 7 778 905 cas, l’Europe 218 117 décès (4 174 404 cas), les États-Unis et le Canada 197 723 décès (6 377 631 cas), l’Asie 104 864 décès (5 724 057 cas), le Moyen-Orient 37 929 décès (1 568 507 cas), l’Afrique 31 087 décès (1 294 106 cas), et l’Océanie 802 décès (29 945 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Melbourne prolonge

Le strict confinement de six semaines de Melbourne, qui devait prendre fin le week-end prochain, est prolongé jusqu’au 28 septembre dans la deuxième plus grande ville d’Australie, ont annoncé les autorités australiennes, estimant insuffisante la baisse du nombre de nouveaux cas de coronavirus.

L’État de Victoria où se situe Melbourne a enregistré dimanche 63 nouveaux cas et cinq décès, contre plus de 700 au plus fort de l’épidémie.

Costa reprend le large

Après son grand concurrent MSC Croisières notamment, le croisiériste italien Costa Croisières reprend à son tour la mer dimanche avec son navire Costa Deliziosa, après plus de cinq mois de pause et selon un strict protocole de mesures de sécurité.

Entre mi-mars et fin septembre, la perte mondiale, en matière d’activité économique liée à l’arrêt puis à la lente reprise des croisières, sera de l’ordre de 50 milliards de dollars et de 334 000 emplois, selon les estimations de l’Association internationale des compagnies de croisières (CLIA).

« Optimisme prudent » pour Berlusconi

L’ancien chef du gouvernement italien Silvio Berlusconi, hospitalisé depuis jeudi en raison d’une infection pulmonaire due à la COVID-19, « réagit de manière optimale aux traitements », a indiqué son médecin, en évoquant néanmoins un moment « délicat », car il est considéré comme une « personne fragile » vu son passé médical, dont une intervention à cœur ouvert.

« Je fais preuve d’un optimisme prudent, que je réitère, il ne faut pas crier victoire puisque (M. Berlusconi) appartient à la catégorie définie comme la plus fragile », a déclaré le professeur Alberto Zangrillo, le médecin traitant du « Cavaliere » qui aura 84 ans dans trois semaines.