(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 667 361 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles jeudi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 17 053 650 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 9 759 200 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Sur la journée de mercredi, 6687 nouveaux décès et 285 318 nouveaux cas ont été recensés dans le monde. Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont le Brésil avec 1595 nouveaux morts, les États-Unis (1267) et l’Inde (775).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 150 716 décès pour 4 427 493 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins. Au moins 1 389 425 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 90 134 morts pour 2 552 265 cas, le Royaume-Uni avec 45 961 morts (301 455 cas), le Mexique avec 45 361 morts (408 449 cas), et l’Italie avec 35 129 morts (246 776 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, la Belgique est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 85 décès pour 100 000 habitants, suivi par le Royaume-Uni (68), l’Espagne (61), l’Italie (58), et le Pérou (57).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 84 165 cas (105 nouveaux entre mercredi et jeudi), dont 4634 décès (0 nouveau), et 78 957 guérisons.

L’Europe totalisait, jeudi à 7 h, 209 358 décès pour 3 135 632 cas, l’Amérique latine et les Caraïbes 191 827 décès (4 632 894 cas), les États-Unis et le Canada 159 664 décès (4 542 739 cas), l’Asie 60 775 décès (2 697 189 cas), le Moyen-Orient 26 666 décès (1 134 152 cas), l’Afrique 18 851 décès (893 051 cas), et l’Océanie 220 décès (17 994 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24 h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.  

Le point sur la pandémie

Trump pour un report de l’élection présidentielle

Donald Trump a évoqué jeudi un possible report de l’élection présidentielle aux États-Unis, mettant en avant, sans la moindre preuve, des risques de fraude liés à la pandémie.

Le PIB américain a accusé une chute historique au deuxième trimestre (-32,9 % en rythme annualisé, -9,5 % par rapport au deuxième trimestre 2019), marquant l’entrée officielle en récession de la première économie du monde.

Plongeon historique en Allemagne

L’Allemagne a subi au deuxième trimestre une chute sans précédent de 10,1 % de son PIB et connaît sa pire récession depuis l’après-guerre.

Le PIB a plongé de 12,2 % en Belgique, de 10,7 % en Autriche et de 17,3 % au Mexique.

Pluie de mauvais résultats

Le géant des hydrocarbures Royal Dutch Shell a perdu 18,1 milliards de dollars au deuxième trimestre, Total 8,4 milliards de dollars, ENI 4,4 milliards d’euros, Air France-KLM 2,6 milliards d’euros.

D’autres entreprises ont annoncé des pertes sur l’ensemble du 1er semestre : l’opérateur ferroviaire Deutsche Bahn (3,7 milliards d’euros), les constructeurs d’avions Boeing (2,4 milliards de dollars) et Airbus (1,9 milliard d’euros), le géant allemand de l’automobile Volkswagen (1,4 milliard d’euros avant impôts).

Le voyagiste TUI a annoncé la fermeture de 166 agences au Royaume-Uni et en Irlande, soit un tiers de son réseau.

Hong Kong rouvre les restaurants le midi

Face au tollé, les autorités hongkongaises ont renoncé à imposer la fermeture des restaurants le midi pour lutter contre le coronavirus.

Le Japon va lever sous conditions à partir du 5 août l’interdiction d’accès à son territoire pour ses résidents étrangers.

Le Brésil a rouvert ses frontières aux étrangers arrivant par voie aérienne, pour relancer l’industrie touristique.

Les petits Écossais reprendront le chemin de l’école à partir du 11 août, pour la première fois depuis cinq mois.

Au Portugal, les quelque 700 000 habitants de 19 quartiers du nord de Lisbonne, qui avaient été à nouveau confinés le 1er juillet, peuvent désormais sortir sans justification, grâce à une baisse du nombre de nouveaux cas.

Télétravail jusqu’au Nouvel An

La Suède a appelé jeudi, alors qu’elle a passé le cap des 80 000 cas, à travailler à domicile au moins jusqu’au Nouvel An.

Les autorités vietnamiennes organisent un dépistage massif sur 21 000 habitants de Hanoï qui ont récemment séjourné dans la ville touristique de Da Nang, où ont été signalés les premiers cas de coronavirus dans le pays depuis plus de trois mois.

Confrontée à un rebond des contaminations, l’Islande a décidé de restreindre certains rassemblements, après trois mois d’assouplissement progressif des mesures anti-COVID-19.

Aux Pays-Bas, Amsterdam et Rotterdam imposent le port du masque dans les lieux les plus fréquentés.