(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 544 311 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 11 853 530 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 196 pays et territoires depuis le début de l’épidémie, dont au moins 6 266 100 sont aujourd’hui considérés comme guéris.

Ce nombre de cas diagnostiqués ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations. Certains pays ne testent que les cas graves, d’autres utilisent les tests en priorité pour le traçage et nombre de pays pauvres ne disposent que de capacités de dépistage limitées.

Les États-Unis, qui ont recensé leur premier décès lié au coronavirus début février, sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 131 480 décès pour 2 996 098 cas. Au moins 936 476 personnes ont été déclarées guéries.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 66 741 morts pour 1 668 589 cas, le Royaume-Uni avec 44 391 morts (286 349 cas), l’Italie avec 34 899 morts (241 956 cas), et le Mexique avec 32 014 morts (268 008 cas).

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao) a officiellement dénombré un total de 83 572 cas (7 nouveaux entre mardi et mercredi), dont 4634 décès (0 nouveau), et 78 548 guérisons.

L’Europe totalisait mercredi à 7 h 200 524 décès pour 2 764 140 cas, les États-Unis et le Canada 140 231 décès (3 102 205 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 132 750 décès (3 036 382 cas), l’Asie 39 959 décès (1 573 249 cas), le Moyen-Orient 18 716 décès (856 790 cas), l’Afrique 11 996 décès (510 323 cas), et l’Océanie 135 décès (10 443 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le point sur la pandémie

Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Les États-Unis quittent l’OMS

Les États-Unis ont confirmé avoir officiellement notifié l’ONU du retrait américain de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), accusée par Washington d’avoir tardé à réagir face à la pandémie de coronavirus pour ménager Pékin.

La notification sera effective au terme d’un délai d’un an, soit le 6 juillet 2021, ont précisé plusieurs responsables du gouvernement américain.

Bolsonaro positif

Le président brésilien Jair Bolsonaro, qui s’est distingué en minimisant la pandémie, a annoncé avoir été déclaré positif au coronavirus. « Les médecins m’ont donné de l’hydroxychloroquine et de l’azithromycine (un antibiotique) et après je me suis senti mieux. Je vais parfaitement bien », a-t-il assuré.

Violences à Belgrade

Une soixantaine de personnes ont été blessées et une vingtaine d’autres arrêtées lors de violentes manifestations mardi soir à Belgrade contre la réintroduction d’un couvre-feu pour lutter contre un rebond de la pandémie du coronavirus.

Des milliers de manifestants furieux s’étaient rassemblés devant le Parlement après l’annonce par le président Aleksandar Vucic que les habitants allaient à nouveau devoir rester chez eux pendant le weekend.

Supermarchés dévalisés à Melbourne

Les rayons des supermarchés de Melbourne ont été dévalisés mercredi, à quelques heures de l’entrée en vigueur, pour six semaines, de nouvelles mesures de confinement pour les cinq millions d’habitants de la deuxième plus grande ville d’Australie à compter de minuit mercredi soir.

Le numéro un des supermarchés en Australie, Woolworth, a décidé de rationner à nouveau ses ventes de pâtes, de légumes et de sucres à la suite d’une ruée des clients dans ses magasins de l’État de Victoria.

Menace de famine au Yémen

Le Yémen est de nouveau au bord de la « famine » et l’ONU n’a pas les « ressources nécessaires » pour prévenir la catastrophe en pleine crise mondiale de la COVID-19, selon la coordinatrice humanitaire des Nations unies pour ce pays ravagé par la guerre.

Des millions de familles vulnérables pourraient rapidement passer de « la situation où elles peuvent encore tenir à celle où elles seront en chute libre », a estimé Lise Grande dans une interview à l’AFP depuis Sanaa.

Plus de 540 000 morts

La pandémie a fait au moins 544 311 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 7 h.

Après les États-Unis (131 480 morts), les pays les plus touchés sont le Brésil (66 741 morts), le Royaume-Uni (44 391 morts), l’Italie (34 899 morts) et le Mexique (32 014 morts).

Colombie : l’ELN propose une trêve

La dernière guérilla active en Colombie, l’Armée nationale de libération (ELN), propose un cessez-le-feu bilatéral de trois mois au gouvernement, en réponse à l’appel de l’ONU à stopper les hostilités dans les pays en conflit pour faciliter la lutte contre le nouveau coronavirus.

L’ONU alerte sur les trafics

La pandémie de nouveau coronavirus a entraîné une augmentation du trafic de masques, de désinfectants et d’autres produits médicaux de mauvaise qualité ou contrefaits, susceptibles de mettre en danger leurs utilisateurs, a averti l’ONU mercredi.

Golf : Ryder Cup repoussée ?

L’édition 2020 de la Ryder Cup, qui oppose tous les deux ans les États-Unis à l’Europe, sera reportée d’un an en raison de la pandémie de COVID-19, a annoncé la chaîne américaine ESPN, affirmant qu’une annonce officielle interviendrait mercredi.

La 43e Ryder Cup, prévue du 25 au 27 septembre à Whistling Straits, dans le Wisconsin, sera reportée d’un an, à 2021, a indiqué ESPN, citant une source non habilitée à s’exprimer publiquement.