(Paris) Nouveaux bilans, nouvelles mesures, faits marquants : un point mondial sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19, qui a déjà fait plus de 18 000 morts dans le monde.

Agence France-Presse

Plus d’un tiers de l’humanité confinée

L’Inde a décrété trois semaines de confinement total, portant à plus de 2,6 milliards le nombre de personnes appelées à rester confinées chez elles, soit plus du tiers de la population mondiale.  

En France, le conseil scientifique mis en place par l’exécutif a jugé « indispensable de prolonger le confinement, pour au moins six semaines » à compter de sa mise en place le 17 mars. Le gouvernement ne s’est pas encore prononcé.

Le Sénégal, la Côte d’Ivoire et la Sierra Leone sont passés sous le régime de l’état d’urgence sanitaire et du couvre-feu nocturne. L’Égypte a imposé aussi un couvre-feu nocturne de deux semaines à compter de mercredi. Cuba a mis en quarantaine tous les touristes encore sur l’île.

Vers une levée du bouclage en Chine

La ville chinoise de Wuhan, berceau de l’épidémie, va lever le 8 avril ses restrictions aux déplacements après plus de deux mois de confinement.

Les habitants du reste de la province du Hubei (56 millions d’habitants), placée en quarantaine depuis fin janvier, pourront sortir des frontières provinciales dès mercredi. Seuls les habitants sains pourront dans un premier temps se déplacer librement.

Plus de 400 000 cas déclarés

Le nouveau coronavirus a fait au moins 18 259 morts dans le monde depuis son apparition en décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 15 h.

Plus de 404 020 cas d’infection ont été diagnostiqués dans 175 pays et territoires. Pays les plus touchés : l’Italie (6820 morts pour 69 176 cas) et la Chine (81 171 cas, dont 3277 décès et 73 159 guérisons).

L’Espagne compte 2696 morts pour 39 673 cas, l’Iran 1934 morts pour 24 811 cas), la France 1100 morts pour 22 302 cas, et les États-Unis 600 morts pour 49 768 cas.

Les États-Unis pourraient dépasser l’Europe (OMS)

L’Organisation mondiale de la santé a averti que les États-Unis pourraient bientôt dépasser l’Europe en nombre de cas et devenir l’épicentre de la pandémie.

Le Pentagone estime que la crise va durer « plusieurs mois », avec un retour à la normale au plus tôt en juin-juillet sur le territoire américain. L’État de New York observe « un doublement du nombre des cas tous les trois jours », d’après son gouverneur.

Trump contre un confinement prolongé

Donald Trump a mis en garde contre un confinement prolongé aux États-Unis, qui pourrait « détruire » le pays. « On risque de perdre plus de personnes en plongeant le pays dans une récession grave ou une dépression », a-t-il estimé, en espérant « pouvoir rouvrir » le pays « d’ici Pâques ».

Rebond des bourses

Portées par un regain de vigueur des Bourses asiatiques, les principales places européennes se sont elles aussi reprises, dopées par les mesures de soutien économique. Paris a terminé en hausse de 8,39 %, Francfort de 10,11 % et Londres de 9,05 %.

Un « paquet financier » 

Le ministre français des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a promis un « paquet financier » européen pour aider les pays les plus vulnérables, notamment en Afrique.

La Russie a confirmé qu’un « sommet d’urgence » du G20, « consacré à la lutte contre la pandémie et son impact sur l’économie mondiale », sera organisé jeudi par visioconférence.

Report des JO d’été

Le premier ministre japonais Shinzo Abe a proposé au Comité international olympique un report d’un an des Jeux olympiques d’été de Tokyo 2020, ce que le CIO a immédiatement accepté.

« TGV médicalisé » 

En France, un « TGV médicalisé » va être mobilisé mercredi pour la première fois afin d’évacuer 30 patients depuis l’Est vers des régions moins touchées.

Le Royaume-Uni va installer 4000 lits d’hôpital dans un centre de conférences à Londres.