(Pékin) La Chine a accusé lundi les États-Unis de vouloir transformer l’espace en « champ de bataille », après la création par Donald Trump d’une « force de l’espace », une nouvelle branche des forces armées américaines.

Agence France-Presse

Le président américain a officiellement fondé cette nouvelle force vendredi en ratifiant le budget 2020 du Pentagone. « L’espace est le nouveau front de guerre du monde », a-t-il commenté à cette occasion.

Interrogé sur la création de cette nouvelle force, composée dans un premier temps de 16 000 militaires et civils, le porte-parole de la diplomatie chinoise, Geng Shuang, a accusé Washington de « poursuivre une course aux armements dans l’espace » et de vouloir le « transformer en une sorte de champ de bataille ».

« La Chine exprime sa profonde inquiétude et sa ferme opposition », a-t-il ajouté.

Selon lui, la démarche des États-Unis « viole le consensus international sur l’utilisation pacifique de l’espace ». La communauté internationale doit donc négocier de façon urgente « un instrument juridiquement contraignant sur le contrôle des armements dans l’espace ».

La domination des États-Unis dans l’espace est menacée par la Chine et la Russie qui ont développé leurs capacités technologiques. Les menaces vont du brouillage des communications et des satellites GPS à la frappe d’un missile sol-air contre un satellite, ce que la Chine a testé avec succès en 2007, selon le Pentagone.

En Chine et en Russie, « on pense que l’espace est le talon d’Achille (des États-Unis), ce qui leur donne un avantage asymétrique sur les États-Unis », notait en août le secrétaire à la Défense adjoint chargé de la politique spatiale, Steve Kitay.

La force de l’Espace américaine devient la sixième branche des forces armées des États-Unis, après l’armée de Terre, l’US Air Force, l’US Navy, le corps des Marines et les garde-côtes.  

Son budget est pour le moment limité : quelque 40 millions de dollars à peine pour l’exercice budgétaire 2020, sont destinés à la mise en place de la force de l’Espace. Le Congrès a donné 18 mois au Pentagone pour achever cette mise en place.