Un analyste du Washington Post estime pour sa part que le rapport sur la menace terroriste contredit le refrain du président américain selon lequel les États-Unis affrontrent les terroristes en Irak pour ne pas avoir à les combattre sur le sol américain.

Richard Hétu

P.S. : Les forces américaines ont dit aujourd'hui avoir arrêté le 4 juillet dernier Khaled al-Masshhadani, chef de la propagande d'Al-Qaeda en Irak. Pourquoi avoir attendu deux semaines avant de l'annoncer? Quelle que soit la réponse, il faut avoir peur, très peur.

(Photo Reuters)