C'est du moins l'opinion de Carole Simpson, ex-journaliste et supportrice de Hillary Clinton :

Richard Hétu