Son coeur est celui d'un homme beaucoup plus jeune que ses 71 ans, disent ses médecins. Ça se voit. John McCain mène sa campagne à fond de train et ne donne aucun signe de fatigue. Il tient vraiment de sa mère, encore énergique et lucide à 96 ans.

Richard Hétu

Qu'en est-il de sa peau, opérée trois fois pour un cancer (1993, 2000 et 2002)? Il garde toujours sur le côté gauche du visage une longue cicatrice, souvenir de son opération de 2000 pour se faire extraire un mélanome. Mais il n'a plus le cancer, selon le dossier médical de 400 1 173 pages présenté par John McCain pour faire taire les rumeurs sur sa capacité à gouverner les États-Unis. On le dit en bonne santé.

Je profite de ce bilan médical pour vous inviter à lire la fin de cet excellent article du New Yorker sur la chute du conservatisme aux États-Unis. On comprend pourquoi, malgré tout, les républicains conservent leurs chances de gagner la Maison-Blanche. Ce pourquoi s'appelle John McCain.

(Photo AFP)