George W. Bush a demandé au Congrès d'approuver un vaste plan d'assainissement du secteur financier qui coûtera 700 milliards de dollars aux contribuables et portera la dette américaine à 11,3 billions de dollars.

Richard Hétu