Même si la loi limite les élus locaux à deux mandats, Michael Bloomberg entend briguer la mairie de New York une troisième fois, invoquant la crise financière à laquelle fait face la ville. La démarche extraordinaire du maire Bloomberg rappelle celle de son prédécesseur, Rudy Giuliani, qui avait invoqué en vain les attentats du 11 septembre 2001 dans l'espoir de prolonger son séjour à la mairie de New York.

Richard Hétu

Le deuxième mandat du fondateur de Bloomberg LP prend fin en 2009. Comme on peut le lire dans cet article, le maire milliardaire devra obtenir une révision de la loi pour pouvoir se présenter à nouveau devant les électeurs new-yorkais.

(Photo The New York Times)