Le New York Times annonçait récemment que Barack Obama devra abandonner son gadget chouchou, son Blackberry, d'ici à son entrée à la Maison-Blanche. Comme l'expliquait le quotidien, il serait non seulement possible de pirater ces correspondances électroniques, mais celles-ci doivent également être archivées dans un registre officiel. Pour ces mêmes raisons, Obama pourrait également renoncer aux courriels traditionnels dans le Bureau ovale.

Richard Hétu

Mais Barack Obama tient à son Blackberry et entend pouvoir l'utiliser après le 20 janvier, s'il faut se fier à l'entrevue qu'il a accordée avec sa femme à Barbara Walters et qui sera diffusée ce soir sur la chaîne ABC. J'en traduis un extrait : 

Walters : Comment allez-vous pouvoir vivre sans votre Blackberry?

Obama : C'est un problème. Une des choses que je veux faire, c'est de briser l'isolement... la bulle qui existe autour d'un président. Et je suis en train de négocier avec les services secrets, les avocats et le personnel de la Maison-Blanche...

Walters : Vous allez peut-être avoir un Blackberry?

Obama : Je suis en train de négocier pour déterminer comment je peux obtenir de l'information à l'extérieur des dix ou 12 personnes qui m'entoureront à la Maison-Blanche. Parce qu'une des pires choses qui pourrait arriver à un président est de perdre contact avec ce qui arrive dans la vie des gens au jour le jour.

 (Photo The New York Times)