Au lendemain d'une visite dans un camp de réfugiés palestiniens et d'un appel à la création d'un État palestinien comme solution au conflit avec Israël, le pape Benoît XVI a rencontré Benjamin Netanyahu, qui a profité de l'occasion pour lui demander de dénoncer l'Iran. Je cite la déclaration de premier ministre israélien après cette rencontre :

Richard Hétu

«Je lui ai demandé de faire entendre sa voix clairement et continuellement contre les déclarations venant de l'Iran au sujet de leurs intentions de détruire l'État d'Israël.»

Lundi, Netanyahu sera à la Maison-Blanche, où il rencontrera Barack Obama pour la première fois à titre de premier ministre. Espérons que sa visite se passera mieux que la première qu'il avait rendue à Bill Clinton après son élection de 1996. Au sortir de cette rencontre, Clinton avait lâché quelques jurons bien sentis, furieux d'avoir été contraint à écouter une longue leçon de Netanyahu sur le Proche-Orient, selon cet article.

À cette époque-là, Clinton avait déjà facilité un accord de paix entre Yitzhak Rabin et Yasser Arafat.

(Photo Reuters)