Barack Obama n'avait pas l'intention de s'étendre sur la question de l'avortement à l'occasion de son discours à l'Université de Notre-Dame. Tout compte fait, il aura consacré à ce sujet la majeure partie de son allocution hier, histoire de répondre à ceux qui avaient condamné la décision des responsables de l'institution catholique de l'inviter. Il a profité de l'occasion pour exhorter les partisans et les opposants à l'avortement à arrêter de se diaboliser les uns les autres. Je cite un extrait de son discours, dont on trouve ici une transcription :

Richard Hétu

«Nous ne nous entendons peut-être pas sur l'avortement, mais nous nous entendons sur le fait qu'aucune femme ne prend cette décision déchirante avec désinvolture. C'est une décision aux dimensions à la fois morale et spirituelle. Travaillons donc de concert pour réduire le nombre de femmes qui ont recours à l'avortement. Réduisons le nombre de grossesses non désirées. Rendons l'adoption plus facile. Aidons les femmes qui décident de mener à terme leurs grossesses.»

L'appel à la tolérance d'Obama sera-t-il entendu?

P.S. : On trouve ici une vidéo du discours d'Obama.

(Photo AFP)