No Nukes. Les lecteurs plus âgés de ce blogue reconnaîtront le titre d'une série de concerts organisés par le groupe MUSE (Musicians United fo Safe Energy) dans la foulée de l'accident nucléaire de la centrale de Three Mile Island. Les concerts, dont l'un avait eu lieu au Madison Square Garden en décembre 1979, avaient mis en vedette plusieurs grands noms de la musique populaire, dont Jackson Browne, Bruce Springsteen (voir vidéo ci-dessous) et Bonnie Rait. Devront-ils reprendre leur combat à la suite de la décision de Barack Obama de donner le feu vert à la première centrale nucléaire aux États-Unis depuis près de 30 ans?

Publié le 16 févr. 2010
Richard Hétu

Je cite des extraits de la déclaration du président, qui voit dans le nucléaire une façon de réduire la dépendance énergétique de son pays et ses émissions polluantes :

«Il nous faut construire une nouvelle génération de centrales nucléaires sûres et propres aux États-Unis.»

«Même s'il y a des désaccords, nous ne pouvons pas nous permettre de les empêcher de nous faire progresser.»

«Sur un sujet qui a des effets sur notre économie, notre sécurité et l'avenir de notre planète, nous ne pouvons pas continuer à être empêtrés dans des débats entre la gauche et la droite, entre les défenseurs de l'environnement et les entrepreneurs.»

(Photo AP)