Les États-Unis ont obtenu aujourd'hui, sans recourir à la torture ou à la justice militaire, un aveu de culpabilité et une promesse de collaboration de la part de Najibullah Zazi, soupçonné de liens avec Al-Qaeda. Comparaissant devant un tribunal de Brooklyn, le jeune Afghan de 25 ans a plaidé coupable de «complot dans le but d'utiliser des armes de destruction massive», de «conspiration dans le but de commettre des meurtres dans un pays étranger», et de «soutien matériel au réseau Al-Qaeda».

Publié le 22 févr. 2010
Richard Hétu

Zazi, résident permanent américain qui a exercé le métier de chauffeur d'autobus à l'aéroport de Denver, a indiqué qu'il visait le métro de New York. Il a avoué avoir «voulu attirer l'attention sur ce que les États-Unis sont en train de faire en Afghanistan».

Partisan des tribunaux militaires d'exception et de la simulation de noyade, entre autres techniques d'interrogatoire associées à la torture, l'ancien vice-président Dick Cheney a été hospitalisé aujourd'hui à la suite de douleurs à la poitrine.

Il n'y a évidemment aucun rapport entre le cas de Zazi et l'hospitalisation de Cheney. Quoique...