Cela étant, à moins d'une surprise colossale, les LibDems ne gagneront pas assez de sièges pour permettre à Clegg de devenir premier ministre à l'issue de l'élection du 6 mai. Le parti pourrait cependant jouer le rôle d'arbitre à Westminster, les sondages laissant croire que ni les conservateurs de David Cameron - les grands favoris il n'y a pas longtemps - ni les travaillistes du premier ministre Gordon Brown ne disposeront d'une majorité. On trouve ci-dessous un topo de Channel 4 sur cette étonnante campagne électorale en Grande-Bretagne :

Richard Hétu

(Illustration The Guardian)