Richard Hétu

L'équipe électorale de la candidate républicaine Sharron Angle à l'élection sénatoriale du Nevada a qualifié d'«idiot» (et un autre terme impubliable) l'unique journaliste qui a pu coincer cette favorite du Tea Party depuis sa victoire lors des primaires du 8 juin. Vous pourrez répondre à la question qui coiffe ce billet après avoir vu la vidéo ci-dessus dans laquelle le reporter Nathan Baca interroge Angle sur ses projets de privatiser le régime de retraite et d'abolir l'EPA (Environment Protection Agency).

Baca tente aussi de savoir ce que l'adversaire du sénateur démocrate Harry Reid veut dire lorsqu'elle évoque la possibilité de recourir aux «remèdes du Deuxième amendement» si le Congrès n'agit pas comme elle et ses supporteurs le souhaitent. Dans une entrevue récente, elle a ainsi donné l'impression d'être en faveur d'une révolte armée pour régler un tel problème. Je la cite :

«Nos Pères fondateurs ont inscrit le Deuxième amendement dans la Constitution pour une bonne raison, et c'était pour permettre au peuple de se protéger contre un gouvernement tyrannique. En fait, Thomas Jefferson a déclaré qu'il était bon pour un pays d'avoir une révolution à tous les 20 ans. J'espère qu'on ne s'en va pas vers ça mais si le Congrès continue dans cette voie, les gens vont vraiment envisager ces remèdes du Deuxième amendement.»

Ce genre de déclaration explique pourquoi le sénateur Reid, dont tout le monde prédisait la défaite il y a un ou deux mois, a de bonnes chances de conserver son siège.