S'il y a une organisation qui ne pratique pas la discrimination dans le choix de ses victimes, c'est bien Al-Qaeda, qui tue indifféremment hommes, femmes, enfants, vieillards, chrétiens, juifs et musulmans, en Asie, en Afrique, en Amérique du Nord et en Europe. Et pourtant, un haut responsable américain a tenu à qualifier le réseau terroriste de «raciste» dans la foulée du double attentat meurtrier de Kampala (Ouganda), qui a été revendiqué par les insurgés somaliens shebab. Je cite la déclaration de ce responsable qui s'est exprimé hier sous le couvert de l'anonymat :

Richard Hétu

«Al Qaeda et des groupes comme (les shebab) qu'ils inspirent ne respectent pas la vie des Africains.»

«En bref, Al-Qaeda est une organisation raciste qui traite les Noirs africains comme de la chair à canon et qui ne respecte pas la vie.»

Plus tôt dans la journée d'hier, Barack Obama avait affirmé lors d'une entrevue à la télévision sud-africaine que les groupes comme les shebab n'avaient aucun égard pour les Africains. L'administration américaine espère sans doute que ce discours privera Al-Qaeda et ses alliés d'un certain nombre de recrues en Afrique. Tant mieux si ça marche...

(Photo AFP)