«Je m'inquiète de la divulgation d'informations sensibles en provenance du théâtre d'opérations qui sont potentiellement préjudiciables à des personnes ou à des actions, mais le fait est que ces documents ne révèlent aucun sujet qui n'ait déjà été abordé dans notre débat public sur l'Afghanistan.»

Richard Hétu

- Barack Obama, formulant ses premiers commentaires concernant les fuites sur le conflit afghan.

(Photo AFP)