Après avoir créé un précédent en participant à un talk-show de fin de soirée à la télévision, Barack Obama est devenu aujourd'hui le premier président des États-Unis à participer à une émission diffusée en matinée, en l'occurrence The View.

Richard Hétu

Il a abordé plusieurs sujets avec les animatrices, dont les difficultés auxquelles il a fait face depuis son arrivée à la Maison-Blanche, la musique qu'il écoute sur son iPod (Jay-Z, Frank Sinatra et Maria Callas, mais pas Justim Bieber, un chanteur apprécié par ses filles Sasha et Malia) et la controverse «bidon» provoquée par la diffusion dans les médias d'un discours tronqué de l'ex-fonctionnaire du ministère de l'Agriculture Shirley Sherrod. «Plusieurs personnes ont réagi de façon exagérée, y compris au sein de mon administration», a-t-il dit.

Comme on peut le lire ici, le chroniqueur du Daily News Michael Daly fait partie des commentateurs qui n'ont pas compris ou qui ont feint de ne pas comprendre comment le président américain peut participer à une émission frivole comme The View au moment où des Marines meurent en Afghanistan.

Anna Fifield, du Financial Times, a offert cette explication : Obama s'est arrêté sur le plateau de l'émission de Barbara Walters et cie, des lionnes vraiment dociles, pour séduire les soccer moms et freiner sa chute dans les sondages (disons que sa cote est plutôt stable - et pas trop élevée - selon les résultats de la maison Gallup).