Critiquée pour son emploi du mot nigger, l'animatrice de radio conservatrice Laura Schlessinger, alias Dr Laura, a annoncé sur CNN hier soir sa décision d'abandonner à la fin de l'année son émission quotidienne, dont le succès a déjà fait d'elle la deuxième personnalité la plus écoutée sur les ondes radiophoniques américaines après Rush Limbaugh.

Richard Hétu

L'annonce de son départ fait suite à une controverse soulevée la semaine dernière par un échange de l'animatrice avec une auditrice noire qui se plaignait des propos racistes tenus en sa présence par les amis et les parents de son mari blanc. Au cours de cet échange, Dr. Laura a utilisé à 11 reprises le mot nigger, expliquant que ce terme n'avait rien de raciste puisque les comédiens noirs l'employaient constamment dans les spectacles diffusés sur la chaîne de télévision HBO.

De toute évidence, l'auditrice noire n'a pas été la seule à s'offusquer de l'utilisation répétée par Dr Laura du N-word, comme disent les Américains. Le lendemain, après la diffusion de la conversation sur internet et dans d'autres médias, Dr Laura a présenté ses excuses sur son blogue.

Dans son entretien avec Larry King hier soir, Dr Laura a expliqué qu'elle n'avait pas l'intention de se taire ou de prendre sa retraite. Elle continuera à écrire des livres, à prononcer des conférences et à alimenter son blogue, entre autres. Elle considère en fait son départ de la radio comme une façon de retrouver sa liberté d'expression. Dr Laura n'en était pas à sa première controverse, ayant notamment soulevé la colère des homosexuels en décrivant leur orientation sexuelle comme une «erreur biologique».

On trouve ci-dessous un clip de l'échange qui a suscité l'émoi aux États-Unis la semaine dernière :