Chaque fois que j'écris un billet ou un article touchant de près ou de loin la guerre de Sécession, je suis toujours étonné de constater qu'il y a, même au Québec, des gens qui sont prêts à m'expliquer en long et en large que ce conflit n'a pas été causé principalement par la question de l'esclavage.

Publié le 28 mars 2011
Richard Hétu

Je peux donc imaginer facilement la réaction de certains révisionnistes américains ou nostalgiques du passé sudiste en prenant connaissance de la mise au point sur l'esclavage du gouverneur du Mississippi Haley Barbour, candidat potentiel à l'investiture républicaine pour l'élection présidentielle de 2012, dont les opinions sur la question raciale ont déjà soulevées la controverse. Je cite la déclaration de Barbour, que l'on peut lire dans cet article publié sur le site Politico :

«L'esclavage fut la cause primordiale et centrale de la sécession. La Guerre civile fut nécessaire à l'abolition de l'esclavage. L'abolition de l'esclavage était un impératif moral, et il est regrettable qu'une guerre civile fut nécessaire pour atteindre ce but. Mais ce fut le cas.»

Selon l'auteur de l'article de Politico, la mise au point de Barbour signifie au moins deux choses : 1) le gouverneur du Mississippi briguera la présidence en 2012; 2) le Mississippi a beaucoup changé depuis les années 1960.

(Photo AP)