«Pour ce qui est de la stupidité pure et dure, personne ne bat Rick Santorum. Durant mes 20 années au Sénat, je n'ai pas rencontré un membre plus bête, ce qu'il m'a rappelé aujourd'hui.»

Publié le 18 mai 2011
Richard Hétu

Ainsi a réagi Mark Salter, alter ego de John McCain, à la déclaration de l'ex-sénateur de Pennsylvanie et candidat présidentiel Rick Santorum, selon laquelle McCain, un ancien prisonnier de guerre, «ne comprend pas comment les interrogatoires renforcés fonctionnent».

McCain s'est élevé au cours des derniers jours contre les membres de son parti qui ont attribué l'élimination d'Oussama ben Laden aux informations recueillies par les interrogateurs de la CIA grâce au recours de la torture. Il a témoigné dans un de ses livres de la torture à laquelle l'ont soumis les Vietnamiens pendant sa détention à Hanoi.

Santorum a tenté de nuancer ses propos aujourd'hui, affirmant qu'il respectait le service du sénateur McCain à son pays mais qu'il était en désaccord avec lui sur le sujet de la torture.

Dans une lettre récente au sénateur McCain, le directeur de la CIA Leon Panetta a offert un récit détaillé du travail des interrogateurs de l'agence ayant contribué à la traque d'OBL. Selon ce récit, les méthodes d'interrogatoire «renforcé» n'ont pas permis d'obtenir les informations qui ont mené à l'élimination du chef d'Al-Qaïda.