Dans un vote unanime, la Cour suprême des États-Unis a invalidé le plus important recours collectif en justice de l'histoire, mené par l,6 million d'employées et anciennes employées accusant Walmart de discrimination sexuelle. Selon cette poursuite, le géant de la distribution aurait refusé des augmentations salariales et des promotions sur le seul critère du sexe.

Richard Hétu

Les plaignantes originales ne pourront donc poursuivre Walmart qu'en leur nom propre, ce qui devrait constituer un obstacle pour plusieurs d'entre elles. Dans le cadre d'un recours collectif, Walmart aurait pu être forcé à verser des milliards de dollars d'indemnisations et de dommages et intérêts.