Après avoir rejeté une résolution autorisant pendant un an une participation limitée des États-Unis à l'intervention militaire en Libye, la Chambre des représentants a refusé de couper les fonds à l'opération libyenne. Le deuxième vote constitue une surprise et témoigne de la volonté des parlementaires d'éviter un affrontement total avec le président sur cette question.

Richard Hétu

Les votes de la Chambre interviennent après que des responsables américains eurent déclaré au Wall Street Journal ue Mouammar Kadhafi «envisage sérieusement» de quitter la capitale libyenne à la suite des raids aériens de l'OTAN. Selon les renseignements de Washington, le colonel ne se sentirait plus en sécurité à Tripoli.