Richard Hétu

Ce n'est pas la première blague que pousse le milliardaire Foster Friess, principal bailleur de fonds d'un super PAC favorable à Rick Santorum, comme on peut le constater ici. Mais celle-ci pourrait représenter un problème pour l'ancien sénateur de Pennsylvanie, qui s'oppose à la contraception :

«Dans mon temps, (les femmes) utilisaient l'aspirine de Bayer comme contraceptif. Les filles la mettaient entre leurs genoux, et ce n'était pas si coûteux.»

Friess a fait cette déclaration lors d'une interview accordée à Andrea Mitchell de MSNBC. Disons que la journaliste est en est restée bouche bée.