Tom Goldstein est l'éditeur de SCOTUSblog, un site incontournable pour ceux qui s'intéressent à la Cour suprême des États-Unis. Il connaît d'autant plus son sujet qu'il a lui-même plaidé des causes devant les juges de la plus haute juridiction américaine.

Richard Hétu

Or voilà que Goldstein retient aujourd'hui l'attention en y allant d'une prédiction pour le moins audacieuse concernant la décision très attendue que la Cour suprême doit rendre demain sur la constitutionnalité de la réforme sur la santé de Barack Obama. Selon lui, l'instance validera l'ensemble de la loi, y compris sa disposition la plus controversée, dans un arrêt rédigé par son président, John Roberts.

Cette disposition, appelée «mandat individuel», oblige presque tous les citoyens américains de souscrire à une assurance maladie. Je cite un extrait du billet de Goldstein traduit par caminomtl, un de nos lecteurs :

«La plupart de observateurs ne sont pas d'accord. Il y a certainement de bonnes raisons de croire que la Cour Suprême invalidera la disposition sur le "mandat individuel". Plus important encore, pendant la présentation des arguments devant la Cour, les questions de deux des juges les plus critiques - le juge Kennedy et le juge en chef - ont été dans l'ensemble très critiques envers la constitutionnalité du "mandat individuel". Toutefois, en se basant sur l'ensemble des informations dont je dispose, je crois que le "mandat individuel" ne sera pas rejeté demain. (Je ne dispose d'aucunes informations privilégiées, pas plus que quiconque.)»

Sur le plan politique, le verdict prédit par Goldstein serait peut-être l'idéal pour Mitt Romney, aussi paradoxal que cela puisse sembler. Dans ses discours, il ne soulève guère l'enthousiasme de ses auditeurs républicains, sauf lorsqu'il promet d'abroger l'«Obamacare».

(Photo AP)