En tentant de répondre à une question sur l'équité salariale, Mitt Romney a enflammé la Toile hier soir en affirmant qu'il avait demandé à des groupes de femmes de lui fournir des «classeurs remplis de femmes» afin de l'aider à embaucher un plus grand nombre de femmes au sein de son cabinet après son élection au poste de gouverneur du Massachusetts.

Richard Hétu

Or, il semble que le candidat républicain n'ait pas seulement employé un raccourci malheureux pour parler de femmes en chair et en os lors du deuxième débat présidentiel. Il a également raconté une histoire fausse. Selon cet article du Boston Phoenix, un classeur «rempli de femmes» a été préparé par un groupe de femmes démocrates et républicaines avant l'élection de Mitt Romney et lui a été remis après son élection, sans qu'il en fasse la demande.

Le classeur devait aider Mitt Romney à embaucher des femmes qualifiées pour occuper des postes de direction dans la fonction publique. S'en est-il servi? Disons qu'une étude de l'Université du Massachusetts à Boston à laquelle fait référence le Boston Phoenix a révélé que le pourcentage de femmes occupant des postes de direction dans le gouvernement du Massachusetts a décliné sous Mitt Romney.

P.S. : Le Comité national du Parti républicain tente de s'approprier le mot binder en utilisant l'expression «classeur vide» pour décrire le programme de Barack Obama pour un deuxième mandat.